Tous les articles classés dans : POÉSIE

Navigateur

Demain, nous quitterons la terreJe vous emmène mes frèresÀ la grâce de Dieu. Explorateur de la noirceurJe caresses mes obscures douleursJe ne sais pas, pas du tout, où je m’en vaisJe recherche un passage dans ce pénible marais Pour récolter, à travers cette bouePour trouver la lumière au boutAu risque de devenir fou Je suis navigateur de l’espritSombré dans l’oublie Laissez moi vous guiderÀ travers cette mer agitéeMême si j’ai souvent échoué Le pire est derrière Alors, Fermez vos paupièresCar, j’ai trouver la lumière Demain, nous trouverons la terreJe vous emmène mes frèresÀ la grâce de Dieu.

Journée Spéciale

Aujourd’hui est une journée spécialeCar dans tout l’étalement spatiale de l’humanitéL’espace occupé par ton corp qui s’étaleEst éclairé par un soleil en pleine santé Combien de gens ne pourront jamais toucher cette chaleur?Combien de réfugiés n’entendront jamais ce silence?Combien d’enfants ne verront jamais l’adolescence?Combien de victimes ne sentiront jamais rien d’autre que la peur? Regarde autour de toiRegarde la chance que t’as. Pendant qu’un milliard d’humains souffreTous sales et brisés au fond du gouffreLes mains coupées pour avoir dit  »liberté »Puis torturé pour avoir espéré Avoir la santé est une richesseProfites-en le temps que ça durEt si t’as accès à internet haute-vitesseRendu là, t’es pas mal gras dur Regarde autour de toiRegarde la chance que t’as. Tu pourrais passer la journée à éviter des bombesLe corps, comme un désert, sous un soleil qui plombeTu pourrais dormir sur un trottoir entre deux seringuesLe corps, comme une guerre, devant un ennemis impossible a vaincre. Regarde autour de toiRegarde la chance que t’as. Profites-en.

Les Internets

Les Internets (2020) Les chats me font rire et oublier mes problèmesJ’oublie même sur mes murs tous ces messages de hainesPendant que algorithme puissant déconstruit ma vieEt qu’on vend mon âme aux plus riches compagnies Cette chanson ne parle pas des chats qui nous entourentMais de toute ma vie privée qui vient de brûler dans le fourCh’comme un rat de laboratoire dans un sous-sol oubliéDu pavillon de psychologie de l’université  Pendant que je suis collé sur mon écran pis que je me brise le couJ’me croche les pieds dans le ciment pis je me scrap les genouxParce que mon GPS me dit où allerEt l’influenceur me dit quoi acheter Et même si j’ai l’impression d’avoir ma pleine conscienceÇa me bourre de dopamine pour éviter que je penseParce que je suis le produit de consommation de cette industrieÇa me bourre de rage, de peur et ça me dit: Take it easy! Alors moi je regarde des chat faire des tours sur les internets Ça me fait sourire à chaque jour sur les internets Donnez-moi ma pilule, j’ai …